Fondation NSM Vie
 

Dolores Marat


Dolores Marat

Dolores Marat

Dolores Marat


Voir les images

Voir la vidéo
version bas débit
version câble - adsl
 

Dolores Marat

Dolores Marat vient de publier aux éditions Marval un livre consacré à New York. Pendant sept ans, de 1993 2000, la photographe s'est immergée dans cette cité mythique plusieurs semaines par an. Elle nous invite aujourd'hui à la suivre dans ses déambulations, à partager ces images furtives, et peut-être à nous émouvoir de ces personnages solitaires que nous apercevons au fil des pages, baignant dans une pénombre étrangement colorée.

Publications
NEW YORK USA
Photographies de Dolores Marat
Texte de Patrick Roegiers
209 pages
Editions Marval

Visite de l'atelier de Dolores Marat
Les photographies de Dolores Marat aimantent l'imagination avec leurs silhouettes intrigantes, inquiétantes, aux contours parfois flous, et les formes, aplaties par le cadrage, se marient les unes aux autres créant alors un univers particulier. Ses photographies aux aspects oniriques sont obtenues d'après un tirage Fresson, procédé ancien utilisé par les photographes pictorialistes au 19ème siècle.
Les formats, limités à 60-85 cm, n'excèdent pas celui du livre qu'elle privilégie, car il demeure accessible au plus grand nombre.
Le quotidien, à travers son regard , se remplit d'énigmes. Les scènes photographiées sont extraites des rues de Paris qu'elle peut parcourir dix fois dans la même journée à la recherche du cliché. Comme dans un rêve, la ville est vernaculaire et riche d'espace intimes et de temps différents.

Repères biographiques
Née à Paris en 1944, elle commence en tant qu'apprenti photographe de quartier à Sucy-en-brie, dans le Val de Marne. Puis elle rentre à 25 ans au laboratoire noir et blanc du magazine « Votre Beauté » où elle est laborantine. A partir de 1981, elle commence son travail de photographe, ce qu'elle appelle ses « photographies personnelles ».
« Dans mes photos, il y a beaucoup de gens qui s'isolent. Ils ne sont plus dans le métro ou une gare, à Paris ou à New-York, mais dans leurs pensées et leurs gestes. Je crois que j'ai le don de repérer ces gens-là, de les trouver, de les sentir "partir". »
En 1986 le laboratoire ferme et elle se met à la couleur et devient l'unique photographe du magazine qu'elle quitte en 1994. La première grande exposition personnelle de Dolores Marat a lieu en 1986 dans le Musée de la Photographie de Charleroi en Belgique, depuis son travail est régulièrement exposé en France et à l'étranger.
Dolorès Marat a déjà publié sept ouvrages et qui sont diffusés en France par les éditions Serge Aboukrat.